Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites, pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts, ainsi que des services de partage et pour optimiser les fonctionnalités du site.
Pour en savoir plus sur la protection de votre vie privée et paramétrer les traceurs.

 

Achetez
en ligne

Visites & excursions

City pass

tout bordeaux
en 1, 2 ou 3 jours

  découvrez
notre city pass  

Acheter et réserver en ligne  

  •       Citypass
    • Transports en commun illimités
    • Plus de 30 musées et monuments
    • Assistant personnel gratuit
    • Visites de ville
  •       Visites de bordeaux
  •       Excursions dans le vignoble
24H 29,00 €
48H 39,00 €
72H 46,00 €
Découvrir les avantages
  • Imprimer
  • Augmenter la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Les plus beaux belvédères  

Bordeaux est une ville plate...et pourtant, de nombreux belvédères permettent de la découvrir vue d'en haut, des tours et clochers du Vieux Bordeaux aux parcs des coteaux de la Rive Droite, en passant par les toits terrasses de certains hôtels et restaurants.

 

Une ville plate, si belle vue d'en haut !

Les touristes qui découvrent Bordeaux pour la première fois sont toujours stupéfaits par la présence remarquable du ciel qui oxygène toutes les rues de la ville.

Une particularité propre à son architecture constituée d’échoppes et d’immeubles souvent très bas. Il n’est donc pas fréquent de croiser un monument qui permette de prendre de la hauteur et d’observer les toits de Bordeaux, surtout si l’on tombe à une période où la grande roue de la Foire aux Plaisirs n’est pas déployée sur la place des Quinconces.

On peut profiter de ce type de point de vue en grimpant en haut de la flèche Saint-Michel, à côté de la basilique du même nom. Elle offre un panorama superbe sur le fleuve et la ville, particulièrement à la tombée du jour. Bordeaux se dévoile également du haut de la tour Pey-Berland, près de la cathédrale Saint-André. Un fleuron du gothique flamboyant accessible uniquement par un escalier de 231 marches : économisez votre souffle !

Sur les quais, la Porte Cailhau offre également de belles perspectives sur le fleuve, et les nombreuses terrasses situées sur la place du Palais à ses pieds permettront de se restaurer ou se désaltérer entre deux ascensions.

Plus incongru, le dernier étage du parking Victor-Hugo, dans le centre-ville, permet également de voir les toits et la Grosse Cloche de Bordeaux, toute proche. Bien plus élégante, la terrasse du Grand Hôtel, sur la place de la Comédie, permet d’admirer le Triangle d’or confortablement installé et armé d’un cocktail sophistiqué.

Prenez de la hauteur depuis la rive droite de la Garonne

Enfin, de beaux panoramas s'offrent depuis les coteaux de la rive droite, par exemple depuis le Parc Palmer à Cenon, ou depuis l'église romane Saint Siméon de Bouliac.

La Flèche Saint Michel, belvédère sur la ville...et l'histoire

La basilique Saint-Michel de Bordeaux partage avec la cathédrale Saint-André la particularité d’être dotée d’un clocher indépendant. Ici, curieusement, sa Flèche a été édifiée au XVe siècle sur un ancien charnier où furent installées à la fin du XVIIIe siècle des momies exhumées du cimetière situé jadis à l’entour.

Par leurs figures crispées ces corps desséchés hanteront longtemps la crypte Saint-Michel. Ainsi ces momies (elles étaient près de 70) ont attiré des milliers de visiteurs dont quelques écrivains illustres comme, Victor Hugo, Gustave Flaubert, Théophile Gautier ou plus près de nous Ferdinand Céline. On pouvait y voir « L’Enterré vivant », « la famille empoisonnée par les champignons», « L’africaine », un général tué en duel, etc …

Cette ronde macabre prit fin en 1990. Aujourd’hui un audiovisuel reconstitue la genèse de cette exhibition dont beaucoup de bordelais ont gardé un souvenir. La Flèche saint-Michel et sa crypte sont ouvertes tous les jours en saison.

Momies de Saint Michel