loader

Bordeaux vue d'en haut  

Les touristes qui découvrent Bordeaux pour la première fois sont toujours stupéfaits par la présence remarquable du ciel qui oxygène toutes les rues de la ville. 

 

Une particularité propre à son architecture constituée d’échoppes et d’immeubles souvent très bas. Il n’est donc pas fréquent de croiser un monument qui permette de prendre de la hauteur et d’observer les toits de Bordeaux, surtout si l’on tombe à une période où la grande roue de la Foire aux Plaisirs n’est pas déployée sur la place des Quinconces.

On peut profiter de ce type de point de vue en grimpant en haut de la flèche Saint-Michel, à côté de la basilique du même nom. Elle offre un panorama superbe sur le fleuve et la ville, particulièrement à la tombée du jour. Bordeaux se dévoile également du haut de la tour Pey-Berland, près de la cathédrale Saint-André. Un fleuron du gothique flamboyant accessible uniquement par un escalier de 231 marches : économisez votre souffle !

Haute de 35 mètres, la porte Cailhau faisait partie des murailles de la ville. Depuis ses magnifiques charpentes de chêne, un magnifique panorama s’ouvre sur le doyen des ponts de Bordeaux : le pont de pierre. 

Plus incongru, le dernier étage du parking Victor-Hugo, dans le centre-ville, permet également de voir les toits et la Grosse Cloche de Bordeaux, toute proche. Bien plus élégante, la terrasse du Grand Hôtel, sur la place de la Comédie, permet d’admirer le Triangle d’or confortablement installé et armé d’un cocktail sophistiqué.