loader

Circuit Bordeaux périmètre UNESCO

Pédestre - Boucle - Culturel - Historique

  • Distance : 5,3km
  • Durée : 1h45
  • Moyen de locomotion : à pied
  • Difficulté : Très facile

Télécharger l'itinéraire

  • Tél : +33 5 56 00 66 00

     
  •  
 
 

Depuis maintenant 10 ans, Bordeaux compte un périmètre urbain de 1.810 hectares classé au Patrimoine mondial de l’humanité, correspondant à la quasi-totalité de la ville comprise à l’intérieur des boulevards ainsi que le Port de la Lune. L’office de tourisme vous propose un parcours au cœur de ce périmètre afin d’y découvrir, à votre rythme, l’ambiance et les principaux monuments de la ville.

Cet itinéraire, labellisé Tourisme et Handicaps, est présenté avec cartographie détaillée dans un support papier disponible gratuitement à l'Office de Tourisme et téléchargeable sur son site.

Commune de départ : BORDEAUX
Commune d'arrivée : BORDEAUX

Descriptif : Depuis maintenant 10 ans, Bordeaux compte un périmètre urbain de 1.810 hectares classé au Patrimoine mondial de l’humanité, correspondant à la quasi-totalité de la ville comprise à l’intérieur des boulevards ainsi que le Port de la Lune. L’office de tourisme vous propose un parcours au cœur de ce périmètre afin d’y découvrir, à votre rythme, l’ambiance et les principaux monuments de la ville.
Cet itinéraire, labellisé Tourisme et Handicaps, est présenté avec cartographie détaillée dans un support papier disponible gratuitement à l'Office de Tourisme et téléchargeable sur son site.

 

Infos pratiques

 

Points d'intérêt

  • Monument aux Girondins

    Hommage aux députés Girondins victimes de la Terreur, « La Liberté brisant ses chaînes » triomphe au sommet de la colonne de 43 m (1895-1901).

  • Maison Gobineau

    Le « Flatiron Building » à la bordelaise, siège du Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux et de son bar à vin, est une véritable « institution » (1788).

  • Grand-Théâtre

    Edifice majestueux, dont la cage d’escalier a servi de modèle à l’architecte de l’Opéra Garnier à Paris. Précédé d’un portique aux douze statues en pierre (9 muses accompagnées de Minerve, Vénus et Junon), c’est l’une des plus belles salles de spectacle du 18e siècle au monde.

  • Eglise Notre-Dame

    Construite par les Jacobins, elle est caractéristique des édifices baroques de la Contre-Réforme. Son parvis a accueilli de nombreux tournages de films d’époque.

  • Cour Mably

    Cloître de l’ancien couvent des Dominicains, aujourd’hui siège de la chambre régionale des comptes et lieu d’expositions et de concerts.

  • Porte Dijeaux

    Une des entrées monumentales de la ville qui s’ouvre sur l’un des plus beaux squares arborés de Bordeaux. Construit par Michel Voisin (1748-1753).

  • Palais Rohan

    1771-1783. Après la Révolution, il devient préfecture de la Gironde en 1800, palais impérial, résidence royale puis hôtel de ville en 1837.

  • Cathédrale Saint-André et Tour Pey Berland

    Edifiée du 12e au 16e siècle. De style gothique, elle a accueilli deux mariages royaux entre Aliénor d’Aquitaine et le futur Louis VII puis entre Anne d’Autriche et Louis XIII. La Tour Pey Berland, clocher construit au 15e siècle séparément de la cathédrale offre un point de vue unique sur la ville.

  • Musée d'Aquitaine

    Ce musée retrace l’histoire de l’Aquitaine et de Bordeaux, de la préhistoire à nos jours.

  • Grosse Cloche

    Beffroi historique de la ville, et seul vestige de l’ancienne porte défensive du 13 siècle. Coulée en 1775 par le fondeur Turmel, la cloche pèse 7800 kg.

  • Place Fernand Lafargue

    Ancienne place du vieux marché (1155) où était jadis installé le pilori, elle constitue aujourd’hui avec la rue Saint James l’une des artères les plus branchés de Bordeaux.

  • Porte Cailhau

    Ancienne porte défensive (1493-1496) dédiée au roi Charles VIII, vainqueur de la bataille de Fornoue (Italie).

  • Eglise Saint-Pierre

    Bâtie aux 14 et 15e siècles à l’emplacement de l’ancien port gallo-romain. La place et les étroites ruelles pavées alentours constituent le « Vieux Bordeaux ».

  • Place du Parlement

    La plus italienne des places de la ville. Créée en 1754 par décision de l’intendant Tourny. Au centre s’élève une fontaine de Louis Garros (1865).

  • Place de la Bourse

    Cette réalisation du Siècle des Lumières est la plus versaillaise des places de la ville. Par Jacques Gabriel entre 1729 et 1733. La place Royale devient avec l’hôtel de la Bourse l’endroit où l’on fixe le prix des marchandises au 18 15 siècle. Au centre, la fontaine des Trois Grâces (1869).

  • Miroir d'eau

    Elément clé du projet de l’architecte-paysagiste Michel Courajoud réalisé en 2007 dans le cadre du réaménagement des quais de la Garonne. Le miroir d’eau est devenu l’emblème et le lieu de flânerie préféré des bordelais et des enfants.