loader

Super balade : Sur l'eau et dans les nuages

Pédestre - Boucle - Culturel - Historique - Nature (faune, flore)

  • Distance : 14,5km
  • Durée : 5h
  • Moyen de locomotion : à pied
  • Difficulté : Facile
  • Publics : Tous publics

Télécharger l'itinéraire

 
 

Commune de départ : LORMONT
Commune d'arrivée : BORDEAUX

Descriptif : Cette superbe balade vous permet de découvrir le patrimoine de la rive droite. Du patrimoine historique, qui raconte l'histoire du vieux Lormont aux parcs et bois de Floirac, vous découvrez toute la diversité de la faune et de la flore de ce territoire. Enfin, vous retrouvez Bordeaux et ses ponts après une jolie balade dans la métropole bordelaise.

Paysage(s) de l'itinéraire : Autour de l'eau (canal, cours d'eau, lac, marais, ...), Urbain  

Infos pratiques

 

Étapes

  • 1

    Point de départ

    La balade début dans le bourg du vieux Lormont.

 

Points d'intérêt

  • Parc Carriet

    Réaménagé en 2008, ce joli parc boisé est accessible à pied ou à vélo. Son jardin de graminées met en valeur le château Génicart, construit au XIXè siècle dans le style classique.

  • Le sentier des lavoirs

    Au gré du sentier qui serpente dans le vieux bourg, découvrez lavoirs, bâtisses et monuments remarquables tel le château du Prince noir, superbement restauré, ou le magnifique château des Lauriers, demeure de Moïse Henri Gradis.

  • Les lavoirs du vieux Lormont

    Dans le vieux Lormont, les lavoirs Blanchereau (le plus ancien de la ville), Gelot et de la République peuvent être visités sur demande auprès de l’association des Amis du Vieux Lormont. Tél. 05 56 06 35 60 - www.avl-musee.com Plus loin sur votre route, ne manquez pas le lavoir de Lissandre.

  • Le Musée de Lormont

    Dans ce bâtiment XVIIIè siècle, l’association Les Amis du Vieux Lormont s’attache à conserver la mémoire de la culture et des traditions locales. Une importante collection d’objets provenant des activités de pêche et de construction navale témoigne du fort passé maritime de la commune. Entrée libre et gratuite du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 13 h à 17 h. Tél. 05 56 06 35 60 www.avl-musee.com

  • Le Musée National de l'Assurance Maladie

    Situé au château des Lauriers, ce musée « militant » propose un voyage au cœur de la solidarité, de l’Antiquité à nos jours, par l’évocation des étapes qui ont abouti à la création de la Sécurité sociale en 1945, ainsi que l’histoire de la médecine et des hôpitaux. Son parc a été tracé au XIXè siècle par le célèbre jardinier-paysagiste bordelais Louis-Bernard Fischer. Entrée libre du lundi au jeudi de 14 h à 17 h 30 et le vendredi de 14 h à 16 h 30. Pour les groupes, sur réservation du lundi au vendredi de 9 h à 17 h. Tél. 05 56 11 55 18 www.musee-assurance-maladie.com

  • Marché Place Magendie et

    À Lormont, le marché de la place Magendie, le plus ancien, est une institution du jeudi. Place Aristide Briand, chaque 1er samedi du mois, les bouquinistes y côtoient les marchands de produits frais. S’y ajoutent des animations de saison où la gastronomie locale tient le haut du pavé. Le marché de la place François-Mitterrand à Cenon se tient quant à lui le mercredi

  • Le parc de l'ermitage Sainte-Catherine

    Il doit son nom à une ancienne chapelle troglodyte dédiée à la patronne des navigateurs. Ses falaises calcaires furent exploitées au xx siècle pour construire certains grands équipements de l’agglomération (stade Chaban-Delmas, pont d’Aquitaine). Rendu à la nature, réhabilité par la paysagiste Graziella Barsacq en 2005-2006, il est désormais classé en ZNIEFF (Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique). On y recense entre autres des orchidées et des essences aux noms poétiques tel l’arbre aux papillons… Au sommet, deux belvédères offrent des vues imprenables sur le fleuve et l’agglomération.

  • "Lieu-dit" - Michel François (2006)

    Station Buttinière : Psst, Oh, Mmm… c’est sur d’étranges onomatopées grand format de Michel François que démarre le sentier des Iris, menant au parc du même nom. Œuvre réalisée par Bordeaux Métropole dans le cadre de la commande publique du Ministère de la Culture et de la Communication / Direction générale de la création artistique - Direction régionale des affaires culturelles Aquitaine - Limousin - Poitou-Charentes

  • Le Parc Palmer

    Il doit son nom à un colonel britannique qui, au lendemain de la Révolution, y avait édifié son petit château. Trait d’union entre le bas et le haut Cenon, il offre un large panorama sur la Garonne. Ses deux châteaux et ses 25 ha de paysages contrastés en firent un magnifique domaine agricole. Aujourd’hui encore, ses allées fleuries, ses arbres majestueux, son théâtre de verdure, ses prairies vallonnées et ses fourrés sauvages ne cessent de surprendre. Ses équipements (piste d’athlétisme, aires de jeux et de pique-nique…) sont également très appréciés.

  • Le Belvédère Bellevue

    De gauche à droite, le regard survole l’agglomération : les tours de Talence, la basilique Saint-Michel, l’hôpital Pellegrin, les clochers de la cathédrale Saint-André, les colonnes des Quinconces, la cité administrative, les pavillons du bas Cenon, les quais de Bordeaux, le pont Chaban-Delmas, Cap Sciences, La Cité du Vin et le port de Bordeaux.

  • L'église Saint-Romain

    Au sommet des coteaux, le parvis de Saint-Romain offre un superbe point de vue sur Bordeaux. Le site est probablement occupé depuis la période gallo-romaine, mais la construction d’une église remonte au XIIè siècle. Reconstruite au XIXè dans le style néogothique, elle a été restaurée entre 2002 et 2007 et le contraste entre la blancheur de la pierre extérieure et la polychromie des décors intérieurs est remarquable. Les vitraux et les sols ont été rénovés et, chose rare, les peintures d’origine ont été remises à nu.

  • Le parc du Cypressat

    Les premiers cyprès auraient été importés de Méditerranée par un riche notable gallo-romain qui en aurait fait entourer sa villa. L’essence se développa si bien que la forêt devint royale au Moyen Âge. Le droit de la branche de cyprès eut ses heures de gloire jusqu’au XVII siècle. Mais en 1709, lors d’un hiver rigoureux, elle fut éradiquée. Seuls quelques spécimens subsistèrent, au Cypressat. Aujourd’hui, ses 17 ha de pentes douces sont accessibles à tous, y compris aux personnes à mobilité réduite. Outre les cyprès, la forêt compte 1 200 arbres répertoriés et des belvédères offrent une vue panoramique sur l’agglomération.

  • L'observatoire

    L’ancien laboratoire d’astrophysique de Bordeaux a été construit en 1878 sur l’emplacement d’un ancien domaine viticole. Il offre une vue spectaculaire sur la Garonne… et sur les étoiles. Classés à l’Inventaire supplémentaire des Monuments historiques, ses bâtiments ainsi que leurs instruments ont largement contribué à l’évolution de l’astronomie. Visites le premier samedi du mois (ou en semaine pour les groupes uniquement). Renseignements et inscriptions : 05 57 77 61 00

  • Le parc du Castel

    Au cœur de la ville, ce parc est un havre de paix. Ses allées ombragées, ses parterres fleuris et le bois qui le jouxte font l’objet d’une gestion écologique. Il bénéficie depuis peu d’un belvédère qui livre à la vue un remarquable panorama. Plusieurs fois remanié, le château XIXè siècle superpose une façade de style néogothique et des éléments d’adjonctions plus modernes construits pendant l’Entre-deux-guerres. Il accueille des expositions temporaires.

  • Le domaine de la Burthe

    Ce domaine de 70 ha est essentiellement forestier. Sa grande richesse floristique favorise la présence d’une faune diversifiée : salamandres, libellules, papillons… auxquels s’ajoutent de nombreux mammifères comme les blaireaux, les chevreuils, les sangliers… Le domaine propose des balades le long des 8 km de chemins et de sentiers aménagés. Des circuits botaniques et de découvertes, ainsi qu’un parcours d’orientation raviront les curieux de nature. Le parc accueille également des équipements sportifs, dont un centre équestre. Le tout bénéficie d’une gestion écologique ! Renseignements : 05 56 86 69 45

  • "La Belle étoile" Refuge périurbain

    Dans un lieu presque secret et un peu difficile d’accès, l’artiste plasticien Stéphane Thidet a déployé une étoile dont chaque branche accueille les dormeurs pour une nuit. Conception : Stéphane Thidet. Information et réservations : lesrefuges.bordeaux-metropole.fr

  • Le bois de Loc Boué

    Un parcours pédestre a été aménagé dans ce bois qui se prête autant à la découverte qu’à la détente. Le site est idéal pour observer les diverses essences d’arbres, apprendre à les reconnaître et voir comment ils évoluent au fil des saisons. Les enfants seront heureux d’y trouver une aire de jeux.

  • L'église romane Saint-Siméon Le Stylite

    Avec son abondant décor sculpté où s’affrontent le bien et le mal, cette église du XIIè siècle est un véritable joyau de l’art roman. Située à l’emplacement d’un ancien oratoire galloromain réputé comme lieu de miracle au VIè siècle, l’église a été plusieurs fois restaurée comme l’indique son clocher… résolument XIXè ! La nef et son chevet fortifié au XIVè siècle sont restés dans leur état d’origine. L’église est ouverte tous les jours de 10 h à 17 h. À l’extérieur, sur l’esplanade à l’ouest de l’église, le point de vue sur la Garonne et Bordeaux est unique.

  • La passerelle Eiffel

    Lorsqu’en 1860, Gustave Eiffel, alors jeune ingénieur de 26 ans, acheva la construction d’une passerelle ferroviaire sur la Garonne, il ne se doutait pas de son brillant avenir. Aujourd’hui, la passerelle Eiffel, aux dimensions imposantes (500 m de long) et à la conception innovante, est classée au titre des Monuments historiques.

  • Le Parc aux Angéliques

    Prairies rustiques aux fleurs sauvages, berges aux arbustes typiques des zones humides, le parc aux Angéliques ne cherche pas à domestiquer le paysage mais à le naturaliser 4 500 arbres, d’essences locales ont été réintroduits sur les 9 ha qui, à terme, relieront le pont Saint-Jean au pont Jacques-Chaban-Delmas.

  • "Le lion" - Xavier Veilhan (2005)

    Ce lion n’a rien d’un guerrier. Malgré sa taille imposante (8m de long sur 6m de haut), il ne représente aucun danger, ni violence, ni effroi. De couleur bleu ciel, la patte avant droite posée sur un rocher, il a l’air fier. Sa tête levée regarde en direction de l’autre rive et invite à traverser le fleuve. Œuvre réalisée par Bordeaux Métropole dans le cadre de la commande publique du Ministère de la Culture et de la Communication / Direction générale de la création artistique - Direction régionale des affaires culturelles de la Nouvelle-Aquitaine.

  • Le pont de pierre

    Inscrit au titre des Monuments historiques depuis 2002, le premier pont de Bordeaux a été construit à la demande de Napoléon Ier. Cet ouvrage en maçonnerie repose sur 16 piles et mesure 487 m de long. Visites ponctuelles sur réservation : inscription.bordeaux-metropole.fr

  • Le pont Jacques-Chaban-Delmas

    Le dernier né des ponts de Bordeaux a été inauguré en 2013. Avec sa travée levante pour laisser entrer les navires dans le port de la Lune, sa ligne contemporaine et élancée lui a valu de devenir un élément distinctif du patrimoine parchitectural local. Visites ponctuelles sur réservation : inscription.bordeaux-metropole.fr