Acheter en ligne visites, excursions, citypass,...

Casino et cabarets de Bordeaux

Les nuits bordelaises ne sont pas parisiennes mais peu s’en faut. Les cabarets et le casino de Bordeaux n’ont pas à rougir de leurs cousins de la capitale. Pour une sortie originale, découvrez notre sélection : spectacle et ambiance garantie !

Le plus grand : Le Casino de Bordeaux

Quand on est dehors, il y a un petit air de Miami avec ces palmiers qui longent la salle et les machines à sous du Casino qui font de l’œil de l’autre côté… Reste que la salle du Casino de Bordeaux a tout d’une grande, avec une programmation qui passe par des noms connus (Elie Semoun, Diane Reeves…) sans pour autant négliger des choses plus intimistes ou des créations à découvrir. 

Casino de Bordeaux

  • Rue du Cardinal Richaud, 33300 Bordeaux
  • 05 56 69 49 00

En savoir plus 

Le Plus Traditionnel des Cabaret : Le Grain d’Folie.

Vingt ans que cet établissement propose des déjeuners et diners spectacle, dans la plus pure tradition du Cabaret et Music-hall. Racheté en 2019 par deux jeunes passionnés qui ont le sens de l’accueil et du partage. Les spectateurs sont acteurs du spectacle et les artistes sont au cœur du public. Strass, paillettes et performance font de cet endroit un incontournable.

Le Grain d'folie

Le plus ancien cabaret : L’Ange Bleu

Pour l’anecdote, c’est parce que cet ancien restaurant pour routiers allait perdre sa clientèle à cause de la modification du tracé de la route que son propriétaire d’alors a eu cette inspiration de génie de le transformer en cabaret. A l’image des grands cabarets parisiens, avec strass et paillettes, repas-spectacle, numéros de magie ou d’humoristes et filles dénudées en plumes. La formule a tellement bien marché que l’Ange Bleu est devenu une référence nationale qui ne désemplit pas. 

CABARETS ET CASINOS - L'Ange Bleu©L'Ange Bleu.jpg
©L'Ange Bleu
 
  • 47 Rue de Gueynard, 33240 Gauriaguet
  • 05 57 68 07 07

En savoir plus 

Le plus parisien : Le Diamant Rose

On se croirait dans un cabaret parisien, que ce soit dans l’esprit, dans le style et ou dans l’incontournable french-cancan avec les robes du 19ème siècle relookées. D’ailleurs, la revue s’appelle ouvertement « Paris Canaille » et reprend les classiques du genre. La fondatrice du lieu et directrice de la revue, Marty Evens de son nom de scène, est tombée dedans quand elle était petite avec une mère qui était déjà meneuse de revue à Paris. Elle ne joue en moyenne que deux fois par mois dans cette salle créée dans un ancien bar de quartier. Il vaut mieux réserver son type de soirée. Et le « Salon du Diamant » accueille aussi des spectacles variés dans le type café-théâtre ou numéros de cabaret, en plus intimiste que dans la salle principale.

  • 3 Rue Premeynard, 33300 Bordeaux
  • 05 57 26 84 09

Le plus équivoque : Le Saint Sabastien

Déjà, le nom du village est improbable : c’est à Couquèques, en plein Médoc que ce cabaret transformiste a vu le jour. Ici, il n’y a que des personnages féminins sur scène… et toutes sont des hommes. Sans vulgarité, avec un talent qui joue sur un troublant équivoque, ils entrent dans la peau de Dalida, Cher, Brigitte Bardot… et ils ont fait de ce lieu, lui aussi héritier d’un bar de village, l’une des références du genre. Reconnu nationalement, le Saint-Sabastian existe depuis 1996. Une réussite. 

À voir aussi