Acheter en ligne visites, excursions, citypass,...
Nadia Russell
© Nadia Russell

Artistes de Bordeaux, ou l'art d'infiltrer l'espace public

Faire de la ville son support d’expression. L’idée n’est pas nouvelle. Par paresse, on a toutefois souvent tendance à restreindre les vastes contrées de l’art urbain au seul domaine du street-art. Pourtant, les formes d’art réalisées dans l’espace public englobent une kyrielle d’expressions et d’images, qui ont en commun de se nourrir du potentiel plastique, poétique, architectonique et/ou historique d’un lieu. Illustration avec notre sélection d’œuvres à découvrir à Bordeaux et ses environs.

L’itinérance avec la galerie d'art Tinbox

Avec son revêtement rouge, difficile de rater ce petit lieu de monstration itinérant imaginé en 2007 par Nadia Russell. Juchée sur quatre roux, sa galerie mobile sillonne les lieux insolites ou populaires de Bordeaux et de sa métropole pour aller à la rencontre de ses usagers et leur offrir une installation inédite. Installée au Jardin Botanique jusqu'au 7 mars, on pouvait y découvrir l’exposition baptisée « Des Astres au Printemps » signée Hélène Bleys. Puis du 17 mars au 11 mai, était exposée place Saint-Projet à Bordeaux une proposition d'Ema Eygreteau baptisée « Gossipium » : une œuvre à base de textile, expansive, organique et hybride qui se fait l’écho des virus hors de contrôle.

  • Tarif : Gratuit
  • Pour savoir où trouver la Tinbox en ce moment et quel·le artiste y est exposé·e, rendez-vous sur leur page Facebook

art contemporain bordeaux street-art rue
Tinbox à Bordeaux - © Nadia Russell

Riposte culturelle à Bordeaux avec Rouge 

Passée par les bancs de l’école des Beaux-Arts de Bordeaux, Jessica Hartley, alias Rouge, oscille entre différents univers : le street-art, le muralisme contemporain et l’approche picturale des grands maîtres de l’histoire de l’art dont elle s’inspire pour composer portraits et saynètes ambivalentes d’un quotidien ordinaire. Aussi à l’aise dans son atelier que dans l’espace public, ses œuvres s’invitent dans de multiples lieux : de la galerie au centre d’art en passant par les surfaces hétérogènes (béton brut, vieille pierre,…) offertes par l’espace urbain de New Dehli, Hyderabad, Dakar, Garlin près de Pau, Paris ou Bordeaux. 

Dans le cadre de l’appel à projet L’Art se Mur-Mur lancé en 2017 pour la 20ème édition du festival Vibrations Urbaines, on retrouve la plasticienne à Pessac. Elle y réalise une fresque murale impressionnante baptisée « Riposte ». Sur la façade d’un bâtiment figure une femme s’apprêtant à jeter un projectile. Jouant avec l’iconographie de la révolte, le pavé a été tronqué par un autre parallélépipède rectangle : un livre, pour un soulèvement populaire par la culture.

art contemporain bordeaux street-art rue - Rouge
© Rouge

Métamorphose patrimoniale avec Muriel Rodolosse

Avec son style troubadour, ses balcons en pierre et ses tours, le château du Bois fleuri pourrait sortir d’un conte de fées. Édifiée en 1880, cette bâtisse néogothique prend place au cœur de Lormont dans un parc composé de chênes, de cèdres, de séquoias, de sapins et de palmiers. Propriétaire de ce lieu magique depuis 50 ans, la ville de Lormont a choisi d’en fermer définitivement les portes et de confier sa façade à Muriel Rodolosse qui a remporté l’appel à projet avec « Mirabilia ».

Au sein de son atelier bordelais, la plasticienne a composé soixante-trois tableaux adaptés aux portes, aux fenêtres et à toutes les ouvertures de l’édifice. Ainsi métamorphosé en gigantesque cimaise, le château du Bois fleuri se pâme désormais d’un bestiaire pictural fascinant réalisé dans le support emblématique de la pratique de Muriel Rodolosse : le Plexiglas. Sur les surfaces réfléchissantes, capables de générer des phénomènes d'interférences avec l’environnement direct (jeux de reflets avec les arbres et les différentes intensités du soleil), se déploie une iconographie protéiforme qui entrelace des indices piochés dans différentes temporalités (passé, présent, futur) et genres (le merveilleux, l’Histoire, la science-fiction, le cabinet de curiosités, etc.).

  • Mirabilia, Parc du Bois fleuri, Entrée : 29 route de Bordeaux, 33310 Lormont
  • En accès libre, aux jours et horaires d’ouverture du parc.
  • Informations : 05 57 77 07 30

art contemporain bordeaux street-art rue
Muriel Rodolosse devant Mirabilia, en cours d’installation, août 2020, Lormont © Ville de Lormont

Des Traits d’Union avec Stéphane Carricondo

De l’emblématique lion bleu trônant place Stalingrad au délicieux pantalon de jogging de quatre mètres de haut chaussé de mocassins, situé à proximité du Pin Galant (à Mérignac), elles sont plus d’une quinzaine. Conçues par des artistes invités par Bordeaux Métropole dans le cadre du programme « L’art dans la ville »*, ces œuvres jalonnent les lignes du tramway de l’agglomération. À Villenave d’Ornon, un groupe de travail composé d’habitants, de commerçants, de membres du Conseil de quartier Nord et du Conseil des Sages a été constitué autour du projet d’embellissement d’un central téléphonique.

Parmi les différentes propositions en lice, c’est celle de Stéphane Carricondo qui a été plébiscitée. L’artiste à moult casquettes (également directeur artistique de La Fondation Desperados pour l’Art Urbain et co-fondateur du collectif 9e Concept) s’est attelé à la façade du bâtiment situé place Aristide Briand. Sa fresque murale vient contrarier les lignes architecturales très rigides de l’édifice originel grâce à la combinaison de motifs totémiques, de rayures oblongues et de jeux chromatiques.

* Ce dispositif de commande publique artistique été lancé en 2002 avec le soutien du ministère de la Culture pour accompagner la construction du tramway. Il se prolonge aux grands chantiers structurants de l'agglomération avec la commande artistique « Garonne ».

  • Fresque Traits d'Union inaugurée en septembre 2019.
  • Emplacement : Place Aristide Briand, 33140 Villenave d’Ornon
  • Station Villenave-Centre Pont de la Maye - Tramway ligne C

art contemporain bordeaux street-art rue - villenave d'ornon
© Bordeaux Métropole

Spaghettis et lapin géant avec Jofo

Tout un chacun a forcément croisé l’un des Toto de Jofo. Né il y a 30 ans, ce petit bonhomme rond cerné de noir, trouve son origine dans un stock de dessins d’enfant que l’artiste a exhumé chez ses parents à Dax. « Retomber là-dessus, c’était véritablement une mine d’or ! J’ai décidé de mettre au propre ces gribouillis que j’avais crayonnés à l’âge de cinq ans. Ce personnage, je l’ai appelé Toto ». Un terme générique qui croise l’imagerie enfantine et une esthétique « pop », gaie et facilement identifiable. En trois décennies, Toto a colonisé de nombreuses toiles mais aussi des façades de l’espace public comme celle de l’hôpital des enfants de Bordeaux ou Le Petit Train Touristique.

À proximité des « Rives d’Arcins », à Villenave d’Ornon, ce n’est pas Toto qui est mis en avant dans le projet immobilier La Part des Anges, mais une figure tout aussi ludique : un lapin géant, rose vif flanqué de deux quenottes protubérantes. Faite de résine, la sculpture monumentale du rongeur prend place au cœur d’un parc entouré de bâtiments conçus par les architectes ART’EMIS et BUPA. Les façades des logements sont enveloppées de « spaghettis » concoctés également par Jofo : à savoir une sorte de dentelle métallique blanche qui, à la manière moucharabieh, filtre la lumière sans l’occulter. Livré en 2016, ce projet a remporté le grand prix des Pyramides d’Argent décerné par la Fédération des promoteurs immobiliers Aquitaine Poitou-Charentes

  • LA PART DES ANGES
  • Avenue Mirieu de labarre, Villenave d'Ornon 33140

art contemporain bordeaux street-art lapin géant - Jofo
© « PINK LITTLE RABBIT ». JOFO 2016. H=6,90m. Résine. Réalisation : Composite System. Commande : Alur.

art bordeaux street-art sur un batiment rose et violet de nuit
© Bordeaux Métropole
tinbox de l'art dans la rue à bordeaux
© Nadia Russell
art bordeaux street-art sur un batiment rose et violet de jour
© Bordeaux Métropole
street art sur des bâtiments près de Bordeaux à Lormont Bois Fleuri
© Ville de Lormont
street-art et fenêtre dessinée sur ancien bâtiment au bois fleuri Lormont
© Ville de Lormont
Château du Bois fleuri, Lormont street art près Bordeaux
© Ville de Lormont

À lire aussi...