Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites, pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts, ainsi que des services de partage et pour optimiser les fonctionnalités du site.
Pour en savoir plus sur la protection de votre vie privée et paramétrer les traceurs.

 

Achetez
en ligne

Visites & excursions

City pass

tout bordeaux
en 1, 2 ou 3 jours

  découvrez
notre city pass  

Acheter et réserver en ligne  

  •       Citypass
    • Transports en commun illimités
    • Plus de 30 musées et monuments
    • Assistant personnel gratuit
    • Visites de ville
  •       Visites de bordeaux
  •       Excursions dans le vignoble
24H 29,00 €
48H 39,00 €
72H 46,00 €
Découvrir les avantages
  • Imprimer
  • Augmenter la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Grand Théâtre  

Bordeaux possède en son coeur un monument merveilleux d'élégance. Le Grand Théâtre rayonne depuis plus de trois siècles et porte loin les rêves de ses visiteurs.

 

Avec les opéras de Versailles et de Turin, le Grand-Théâtre possède l'une des plus belles salles de spectacle du XVIIIe siècle au monde ! 

 

L'emblème de Bordeaux,

De tous les édifices publics de Bordeaux, le Grand-Théâtre est sans conteste le plus connu et le plus apprécié. Il s’élève à l’emplacement de l’ancien temple des Piliers de Tutelle qui jalonnait l’ancien forum gallo-romain.

Sa construction avait été rendu nécessaire suite à la destruction en 1755 d’une salle de spectacle située dans les dépendances de l’ancien hôtel de ville, prés de la Grosse Cloche.

L’architecte François Lhote, aidé par Soufflot avait proposé un projet qui ne fut pas retenu bien qu’il eut l’assentiment des jurats de Bordeaux. C’est finalement le Maréchal de Richelieu, Gouverneur de la province de Guyenne qui imposa l’architecte parisien Victor Louis (1731-1800). Pour couvrir les dépenses du chantier on vendit à la hâte les terrains situés sur le glacis méridional du château Trompette. La construction de la nouvelle salle de spectacle s’étendit sur plus de cinq ans et après bien des vicissitudes elle fut inaugurée en 1780 avec Athalie de Racine.

Le bâtiment de plan rectangulaire s’ouvre à l’ouest sur la place de la Comédie par un péristyle de douze colonnes corinthiennes supportant un entablement et une balustrade ornés de 12 statues (les neuf muses et trois déesses). A sa création,  le péristyle donnait de plein pied sur la place. Ce n’est qu’au milieu du XIXe siècle que fut décidé l’abaissement du niveau pour faciliter la circulation des voitures à chevaux. En savoir plus

 

Un des plus anciens théâtres d’Europe

La salle de spectacle possède une coupole circulaire dont le plafond peint à fresque par Claude Robin au XVIIIe siècle fut restauré par François Roganeau en 1919. Sa structure est composée essentiellement de pièces bois qui assurent une acoustique parfaite. L’harmonie de couleurs bleu, blanc et or (couleurs de la Royauté) rappelle les teintes de  l’opéra du château de Versailles, construit quelques années auparavant par Jacques Gabriel.

Performance architecturale encore inédite, Victor Louis imagina aux angles du péristyle pour les maintenir un savant appareil oblique renforcé par un tirant métallique. Cette ingénieuse combinaison prit le nom de « clou de Victor Louis ».

Pour la grande histoire, rappelons que cette salle de spectacle accueillie l’Assemblée nationale dans les moments les plus tragiques de l’histoire de la France notamment en 1871. En savoir plus