Acheter en ligne visites, excursions, citypass,...
We go greenR
© We go greenR

Rencontre avec les fondateurs de We Go GreenR, start up bordelaise

Trouver un hébergement et/ou une activité éco-responsable "pour kiffer plus et polluer moins" sans passer des heures à éplucher le web : c’est l’expérience que proposent Stéphane et Marie-Pierre, fondateurs de la plateforme We go GreenR. Si la bébé-entreprise a soufflé sa première bougie en février 2021, elle existait dans la tête de ses "parents" depuis deux ans déjà.

En l’an deux mille dix-neuf, Stéphane et Marie-Pierre mènent tous les deux une carrière "satisfaisante" dans la grande distribution et personne n’a encore entendu parler d’un virus au nom de couronne. La vie suit son cours mais leur désir de consommer mieux et leur soif d’entreprendre se font de plus en plus fortes. Les mois passent et leurs valeurs communes entrent en dissonance avec ces métiers "qui poussent les gens à consommer toujours plus". 

Jeune couple recherche hébergement éco-responsable

Et tandis que revoilà les vacances. Ce moment où l’on appuie sur pause sur à peu près tout sauf sur la volonté de consommer responsable : "Nous souhaitions continuer ce qu’on avait mis en place le reste de l’année… sauf que la recherche d’un hébergement écologique nous a pris beaucoup de temps" explique Marie-Pierre. Et la jeune femme de poursuivre : "Il y avait des établissements plus responsables que d’autres mais ce n’était pas évident de comprendre leurs engagements réels".

Fondateurs We Go GreenR
We Go GreenR

Le couple s’aperçoit par ailleurs qu’il est plus facile de trouver des logements responsables à l’étranger que dans son propre pays. Cette déconvenue va finalement faire le bonheur de Stéphane et Marie-Pierre puisque une idée jaillit de leurs deux cerveaux. L’envie d’entreprendre, de mener une activité alignée avec leurs convictions personnelles et de travailler dans le secteur du voyage font tilt et poussent le couple à se lancer au printemps 2019.

Du rêve au réel : la naissance d'une plateforme de réservation éco-responsable

Deux ruptures conventionnelles en poche, mari et femme débutent par l’apprentissage du code et des méandres du web. L’idée ? "Mettre la main dans le cambouis pour lancer le projet de manière efficace" confie Marie-Pierre. Puis, ils interrogent 200 hébergeurs et voyageurs afin de comprendre les projets et problématiques du domaine. Les jeunes entrepreneurs s’aperçoivent rapidement que l’offre et la demande peinent à se rencontrer. Grâce à leur patience et leur motivation, le couple décide de casser les codes du tourisme durable un tantinet vieillissant et de le démocratiser. Les consciences se sont éveillées, il s’agit "juste" de mettre tout cela en forme en créant We Go GreenR

Hébergement We go greenR
We Go GreenR

Grâce à une centaine de critères et à un green score qui mesure l’engagement éco-responsable, les futurs clients savent désormais où ils mettront les pieds pour leurs vacances. Si le score des hébergeurs affiche 3/5 en moyenne, 8 professionnels sur 10 souhaitent aller plus loin dans leurs (bonnes) actions. Bonne nouvelle pour eux : We Go GreenR leur propose un accompagnement personnalisé avec notamment des formations et des partenariats négociés avec des fournisseurs d’énergie par exemple. 

We Go GreenR : un nom anglais-saxon pour une success story à la française

Accompagné par la pépinière Le Campement depuis un an, We Go GreenR a fait un bon bout de chemin depuis ses débuts. Installée à Darwin, la petite société compte aujourd’hui six employés et évolue à vitesse LGV. 10 0000 visiteurs se sont baladés sur le site en 2020 malgré une année agitée et 1 000 hébergements ont d’ores et déjà rejoint le catalogue. Et la start up de ne jamais se reposer sur ses lauriers puisqu’elle vient de lancer une nouvelle version de sa plateforme en ligne, s’apprête à faire une petite levée de fond et cherche à recruter dans des métiers divers et variés. L’objectif ? 1 000 réservations en 2021 et 1 500 hébergements. 

Plateforme We go greenR

Quant aux origines anglo-saxonnes du nom, il donne le ton pour le futur : "Nous souhaitions choisir un nom international pour développer le concept plus tard hors de nos frontières" s’amuse Marie-Pierre. "Le R est un clin d’œil à l’air que l’on respire et fait référence au fait d’aller plus loin !". Fort à parier que la start up remplira cet objectif haut la main dans les années à venir… 

Informations et réservations : We Go GreenR.

Vous aimerez aussi...