Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites, pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts, ainsi que des services de partage et pour optimiser les fonctionnalités du site.
Pour en savoir plus sur la protection de votre vie privée et paramétrer les traceurs.

loader
 

Achetez
en ligne

Visites & excursions

City pass

tout bordeaux
en 24, 48 ou 72 h

  découvrez
notre city pass  
  • Acheter & réserver 
  •       Citypass
  •       Visites
  •       Excursions
  •       Hébergements
  • La Cité du Vin (avant 12h)
  • Transports en commun en illimité
  • 20 musées et monuments
  • Visite de la ville
Découvrir les avantages
Gamme Quantité
CITYPASS 24H (29,00€)
CITYPASS 48H (39,00€)
CITYPASS WEB 72H 46,00€ (43,00€)

Rue Elie Gintrac
33000 BORDEAUX

Tramway : station Victoire (ligne B) à 0,5 km
Bordeaux - Vieux Bordeaux

Formulaire itinéraire
 

Musée d'Ethnographie

  • Tél : +33 5 57 57 31 64

     
  •  
 
 

Situé en centre ville sur le site de "la Victoire", le Musée d’ethnographie a été créé suite à la fondation de "l’Institut colonial", en 1894, sur la proposition du Professeur A. Le Dantec (médecin de la Marine) et sur l’initiative du Doyen Pitres.

Dans sa première phase d’existence, il apparaît sous l’intitulé : "Musée de Pathologie exotique et d’Études coloniales". Mais très rapidement, suite à l’arrivée massive d’objets ethnographiques, il devient le "Musée ethnographique et colonial" puis le "Musée d’ethnographie et d’études coloniales".

La collection tire son origine d’importants dons d’anciens élèves de "l’Ecole principale de Santé de la Marine" qui avaient suivi les cours de la "Faculté de Médecine de Bordeaux", et qui, en poste dans les colonies souhaitaient éclairer leurs cadets sur les mœurs et les us et coutumes de populations encore mal connues.

Sous la direction du Pr. Le Dantec, la réalisation du musée fut l'œuvre de Paul Lemaire alors secrétaire général de la " Faculté de Médecine et Pharmacie ", qui en devint ainsi le premier conservateur. La qualité des collections et le succès des présentations permanentes, font reconnaître le Musée par l’Etat. Cette reconnaissance est confirmée par M. Leygues, Ministre de l’Instruction publique et des Beaux-arts, qui par décret du 19 décembre 1900 décide d’augmenter le fonds par la concession d’importantes collections (notamment asiatiques) jusqu’alors entreposées au Musée du Trocadéro (aujourd’hui Musée de l’Homme) et au Musée Guimet. Cet apport lui permet dès lors d’être le second musée universitaire en France pour les collections d’ethnographie exotique, après bien sûr, le Musée de l’Homme.


Les galeries de présentation en 1900

En 1915, la disparition de P. Lemaire et les aléas de la Grande Guerre réduisent fortement son activité. Peu à peu, les salles d’expositions permanentes sont abandonnées au profit du réaménagement des locaux, elles disparaissent totalement en 1940. Seuls témoins de ce glorieux passé, les vitrines d’exposition installées dans les grandes galeries resteront visibles jusqu'en 1997, au moment où le site est réhabilité, ce qui conduit à leur déménagement dans les réserves.

Rénovation (1960-2009)

Les éléments de cette rénovation se mettent en place à partir des années 1960. Grâce aux soins du Doyen Tayau et au travail de Pierre Métais (professeur d’ethnologie), ce dernier entreprend, sans grands moyens mais avec l’aide d’étudiants et de jeunes chercheurs, de réaménager les vitrines d’exposition et de sauvegarder les réserves.

En 1976, le Président de l’Université, J. Latrille, met en place une commission de gestion sous la présidence du professeur Moretti (directeur de l’Institut de Médecine et Hygiène Tropicales) qui abandonnera cette responsabilité en septembre 1977. C’est sous sa présidence et sous la direction de P. Métais que sera publié par Mme J. Vivez le premier travail de recherche sur la composition du fonds et l’histoire du musée : Notes sur le Musée et les collections ethnographiques de la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Bordeaux.

A la même époque, pour tenir compte de nouveaux impératifs, le Musée devient Musée d’Ethnographie Exotique.

Dernière galerie avant rénovation de l'Université

Début 1978, un des professeurs du département d’ethnologie, prend le relais à la direction du Conseil du musée. Sous sa direction, avec l'aide d’une équipe d’étudiants et de jeunes chercheurs, vingt expositions temporaires accompagnées de catalogues thématiques ont été jusqu’à ce jour présentées au public. Ce travail atteste de la richesse du patrimoine universitaire et de ses capacités à le valoriser tant auprès du public étudiant que du public extérieur.

Galerie vidée pour la rénovation de l'Université en 1998
A partir de 1988-1989 et en association avec des spécialistes externes, est mis en place un programme d’inventaire scientifique exhaustif. Ce programme débouche, outre la réorganisation du fonds, sur la publication de quatre catalogues thématiques d’inventaire des collections.

Entrée gratuite.

 

Infos pratiques

Ouverture

  • Du 02/01/2018 au 31/12/2018
  • Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi de 14h00 à 18h00
  • Vendredi de 10h00 à 12h00
  • Fermé le Vendredi, Samedi, Dimanche, Vendredi, après, midi

Fermé les jours fériés et ouvert seulement lors d'expositions temporaires

Adresse

  • Rue Elie Gintrac
  • 33000 BORDEAUX

  • Bordeaux - Vieux Bordeaux

Contact

  • +33 5 57 57 31 64